Jouer rapidement des deux mains au piano : possible ou pas ?

Jouer rapidement des deux mains au piano : possible ou pas ?

Ça fait envie, ces mains qui défilent sur le clavier, comme si elles jouaient en parfaite autonomie ! Cela semble inaccessible. Pourtant, l’indépendance des mains et leur coordination sont les deux étapes clé pour tout débutant. Mais peut-on jouer rapidement des deux mains au piano ? On décrypte pour toi les étapes pour y parvenir, afin de bien comprendre ce fonctionnement assez complexe.

Jouer des deux mains au piano : de quoi parle-t-on ?

Indépendance et coordination des mains

On entend beaucoup de termes différents pour évoquer l’idée de jouer des deux mains : indépendance, dissociation, coordination, etc. Mais qu’est-ce que cela signifie exactement ? Un petit tour du côté des définitions.

On va commencer par l’indépendance des deux mains. Tout est dans le titre ! Il s’agit au piano de la capacité à jouer deux mélodies différentes, mais de façon simultanée, à droite et à gauche. C’est l’objectif au piano : c’est ce qui fait la richesse des morceaux, sinon on jouerait uniquement des gammes 😂 !

Bien entendu, l’idée n’est pas de produire deux morceaux en un : il existe un lien entre le jeu des deux mains. Cela demande une autre compétence : celle de la coordination. C’est vraiment le but à atteindre. C’est cette possibilité de jouer de façon dissociée, tout en produisant ce qui lie chaque partie.

La musicalité du morceau va effectivement passer par notre capacité à jouer ce qui diffère entre les deux mains, tout en se basant sur le même rythme au piano. Car, bien que les deux mains jouent des variations particulières, certains moments du morceau donnent lieu à des récurrences de notes.

L’apprentissage complexe du jeu à deux mains

apprentissage du piano à deux mains

Alors, comment parvenir à dissocier ses mains durant le jeu, tout en les coordonnant ? La réponse du côté de notre cerveau ! Pour acquérir cette pratique, on va chercher à automatiser totalement chacune des deux mains. Ce qui signifie que l’on doit d’abord les séparer dans notre tête.

Voyons de plus près ce qui se produit. L’apprentissage du piano, tout comme n’importe quelle autre discipline, demande de la répétition de gestes. Grâce à notre mémoire procédurale, le jeu va peu à peu s’automatiser. C’est ce qui se produit lorsqu’on joue un morceau par cœur par exemple.

Plus simplement encore, cette capacité à emmagasiner tous nos savoir-faire nous permet d’éviter de réapprendre tous nos gestes courants dans la vie : marcher, tenir des couverts, nouer ses lacets, nager, faire du vélo (plutôt pratique !).

Tu ne te souviens plus de la façon dont tu as appris tous ces gestes, ils sont internalisés au point de ne plus y penser du tout (et heureusement, sinon la vie serait compliquée !). Normal : d’après l’Inserm, la mémoire procédurale est implicite, nous n’en avons pas conscience au quotidien. 

Quand on pense piano, avoue que le nombre de gestes à acquérir est particulièrement complexe : c’est le corps entier qui est sollicité, entre :

  • Les pieds sur les pédales ;
  • La posture du pianiste sur le banc ;
  • Le travail de chaque main, affublée de ses 5 doigts.

C’est finalement une sacrée mécanique qui se met en place. Tu ajoutes à cela le fait de jouer en rythme, de connaître les gammes et leurs accords. Et pourtant, c’est accessible. Si tu en doutes, pense à ta première leçon de conduite : volant, pédales, boîte de vitesse, sans compter le moniteur qui te donne un tas de consignes (ou qui te parle de la météo). 

Mais, progressivement : ça fonctionne. Et ça devient tellement automatique que tu peux définir tes trajets, t’orienter (quoique ?! 😁). Un jour, toute cette question d’indépendance et de coordination sera un lointain souvenir : tu n’y penseras plus, tout simplement. On va t’expliquer en détail comment procéder pour devenir un pianiste accompli.

Combien de temps pour jouer synchronisé au piano ?

jouer synchronisé au piano

Quel délai pour parvenir à jouer un morceau complet en dissociant parfaitement tes mains, au point de les oublier ? Eh bien, ça dépend. Et ce n’est pas une question de prédisposition, mais plutôt un ancrage quotidien.

Pas très clair, là ? En fait, les activités de la vie courante sont déjà des occasions de générer des connexions de ce type dans ton cerveau. L’impact du quotidien est un facteur considérable pour gagner du temps et jouer au piano des deux mains. Un exemple tout simple serait celui des gauchers.

De nombreux actes quotidiens sont plutôt conçus pour les droitiers, ce qui signifie qu’ils ont parfois dû apprendre à utiliser davantage leur main faible (la droite) que les droitiers. Au piano, ça peut avoir son petit effet, car les gaucher ont déjà été mis en situation dans différents cas de figure. 

Un autre facteur de taille : le rythme. Une personne présentant des difficultés rythmiques aura plus de travail à réaliser pour dissocier et coordonner ses mains durant le jeu. Ces personnes n’ont pas une représentation claire du moment où deux gestes différents se rejoignent sur le temps.

À ce propos : si tu souhaites te débarrasser de cette situation une bonne fois pour toute afin de progresser au piano, la solution existe à Impro Musique avec la formation Rythme dans le sang
Trop de personnes hésitent à débuter au piano à cause d’un manque de rythme. Et c’est bien dommage, car il est possible de progresser !

L’entraînement est une clé essentielle pour avoir les mains en pilotage automatique. C’est la répétition des gestes qui va donner l’occasion à ton cerveau de créer ces circuits, sans t’en rendre compte.

Le travail de dissociation des deux mains peut donc prendre un certain temps : on ne va pas se le cacher. Cela demande du travail, mais que risques-tu si tu ne le fais pas ? C’est effectivement un passage nécessaire pour acquérir la liberté de jouer ce que tu veux, et découvrir toute la richesse de ce merveilleux instrument qu’est le piano. C’est bien pour cela que tu es là 😉.

Comment réussir à pratiquer le piano avec les deux mains ?

pratiquer le piano à deux mains

Comment procéder concrètement pour réussir à jouer au piano des deux mains ? Vaut-il mieux maîtriser parfaitement le jeu pour chaque main ? Ou alors, est-ce par le travail de coordination que l’indépendance des deux mains se produit ?

Effectivement, il est important que ton cerveau crée des routines pour chaque main. C’est comme s’il devait apprendre à gérer deux ordres de façon simultanée. Il est donc très souvent conseillé de démarrer par la main droite, puis la main gauche, pour finalement assembler les deux pièces.

Sauf que cette vision est très mécanique. Souviens-toi encore de tes leçons de conduite : au début, ton moniteur avait les pieds sur les pédales, mais cela n’a pas duré longtemps. Donc, si tu travailles un morceau, tu peux t’entraîner pour chacune des parties, à condition de ne pas t’enfermer dans cette pratique. 

Finalement, si tu veux vraiment apprendre à dissocier les commandes, les meilleurs exercices sont ceux que tu passeras ailleurs que derrière ton clavier. Et on en revient au rythme : tu peux tout à fait utiliser ton corps pour organiser ce type de schéma dans ta tête.

Certaines pratiques vont même t’aider à savoir où tu te situes par rapport à la dissociation. Pour cela, tu peux pratiquer des jeux de rythme impliquant d’abord les pieds et les mains, en produisant des rythmes différents et complémentaires. 

Dès que tu es à l’aise avec ces pratiques, corse le jeu en procédant à des jeux de rythme différenciés entre tes deux mains. Pour cela, tu peux pour cela faire des claps. C’est intéressant  de démarrer par des exercices pour produire des rythmes différents, se rejoignant sur le premier temps de chaque mesure, par exemple.

Bien exercé ? Alors c’est le moment de passer au piano. Pour cela, tu peux utiliser une gamme accessible, comme la pentatonique, par exemple. Le principal est d’éviter les difficultés supplémentaires.

En jouant les accords de la main gauche, joue une note sur deux avec la main droite, histoire de te mettre dans le bain. Puis inverse le jeu, afin de t’entraîner dans toutes les situations. Petit à petit, augmente le niveau de difficultés. Tu passeras des caps progressivement.

Cette méthode a l’avantage d’être complète : tu pratiques à la fois l’indépendance et la coordination. Ton cerveau nous remerciera ! Surtout, évite de brûler les étapes. Des exercices très simples peuvent te faire faire des bonds en avant, alors que la maîtrise parfaite des partitions pour chaque main peut te faire passer à côté du problème.

Ce qu’il faut retenir

Peut-on rapidement jouer des deux mains au piano ? Clairement, cela ne peut pas se faire du jour au lendemain. Mais c’est possible, et c’est accessible. Ces quelques conseils te mèneront sur la bonne voie pour réussir dissociation et coordination des mains :

  • Passer par le corps et faire des exercices rythmiques ; 
  • Pratiquer des rythmes de plus en plus complexe ;
  • Procéder de la même façon au piano.

Si tu veux avancer rapidement avec une méthode qui a fait ses preuves, lance-toi dans le Défi Indépendance des Mains. Cet accompagnement ludique va te permettre de jouer des choses différentes entre la main droite et la main gauche. 

C’est aussi l’occasion d’apprendre à chanter pendant que tu joues ton morceau. Une belle étape à franchir pour jouer en toute liberté !

À très bientôt,

L’équipe Impro Musique

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :