Jouer du piano à l’oreille : pour reproduire n’importe quel morceau !

Jouer du piano à l’oreille : pour reproduire n’importe quel morceau !

On est toujours influencé, même en improvisation musicale. Qui n’a jamais fredonné un air entendu à la radio ? Eh bien, il est possible d’en faire de même sur ton instrument. Pas besoin de prédispositions innées pour jouer du piano à l’oreille, et reproduire n’importe quel morceau ! On t’explique ici la méthode pour t’y mettre. Avec un peu d’entraînement, tu seras satisfait des résultats. Allons-y !

Jouer du piano à l’oreille : accessible à tous ?

« Quoi ? Jouer à l’oreille : mais je n’en suis pas capable ! De toute façon, j’ai pas l’oreille musicale ! » Autant te dire que celle-ci, on l’a entendue plus d’une fois à Impro Musique. Alors on ne pouvait pas passer de l’occasion pour clarifier ce que l’on entend (ha ha 😁) par le jeu à l’oreille.

On peut tout à fait apprendre à jouer à l’oreille, sans avoir ce que l’on appelle l’oreille absolue. En jouant du piano de cette façon, l’idée est d’écouter un morceau, et de le reproduire au clavier, sans autre outil de transcription que ton écoute.

À ne pas confondre avec l’oreille absolue, qui désigne la capacité à donner immédiatement la note de n’importe quel son : du piano au lave-linge, en passant par la sonnette de ton interphone.

C’est un phénomène absolu, car les personnes qui ont cette capacité n’ont pas besoin de données comparatives. La hauteur d’un son est perçue, de façon automatique.

La personne disposant de l’oreille absolue ne dispose pas pour autant de capacités auditives hors du commun. En réalité, c’est le cerveau qui fait le travail. Le Dr Albert MUDRY (médecin spécialisé en otologie), deux facteurs entrent en compte pour avoir l’oreille absolue :

  • La discrimination fine des fréquences des sons ;
  • La mémorisation de l’ensemble de ces fréquences, tel un code linguistique.

Mais alors, de quoi a-t-on besoin pour jouer à l’oreille ? Le fait de reproduire une mélodie et d’en trouver les notes va te demander de reconnaître des intervalles musicaux. Tu retrouves la note suivante à l’aide de la référence initiale. 

On appelle cela l’oreille relative, car  la reconnaissance d’une hauteur de son se fait en fonction d’une note de base. Pratiquement tous les musiciens disposent de cette oreille relative. Il n’y a pas d’âge pour apprendre à jouer du piano à l’oreille. Cela nécessite de l’entraînement.

Pourquoi jouer à l’oreille sur le clavier ?

jouer à l'oreille sur un clavier

Il existe des partitions pour jouer au piano. Pourquoi aller chercher les notes par soi-même ? Pour plein de raisons ! Plaisir, liberté, spontanéité : ça te dit quelque chose 😉 ? Le jeu à l’oreille donne accès à des sensations qui ressemblent bien à celle de l’improvisation au piano.

Jouer à l’oreille te procure le plaisir de reproduire tes morceaux préférés. C’est en effet très satisfaisant de jouer de cette façon. Apprendre à jouer du piano à l’oreille devient même une méthode à part entière. C’est un bon moyen d’accéder de façon plus immédiate à la joie de devenir pianiste, sans passer par la case solfège obligatoire.

En reproduisant les mélodies que tu aimes sans partition, tu as la liberté de jouer où tu veux. Entre amis musiciens, si un bœuf s’annonce lors d’une soirée, tu ne seras pas obligé de décliner. Vous pouvez vous mettre d’accord sur une chanson et tu pourras la retrouver au piano.

La composition peut venir dans le jeu, lors d’une improvisation, par exemple. Mais l’inverse est possible aussi. En jouant à l’oreille, tu peux traduire au piano une mélodie que tu as en tête.  

En entraînant tes oreilles et tes mains à cette méthode, tu gagneras progressivement en spontanéité dans le jeu. Cette façon de procéder a un côté intuitif : on sent si on est dans la bonne tonalité, ou pas. 

Mais la partie est également technique : tu as la possibilité de mettre en pratique l’ensemble des bases musicales que sont la tonalité, la gamme, et les accords, sans oublier le rythme. Ta technicité va t’ouvrir la voie du piano d’accompagnement, mais aussi de l’improvisation au piano.

La méthode pour reproduire des morceaux au piano

1. Écouter ou chanter un morceau

écouter une chanson ou un morceau

Pour te motiver à jouer du piano à l’oreille, tu as deux options. Tu peux choisir un morceau très connu, de type comptine de ton enfance. Tu peux aussi opter pour une chanson que tu adores. Dans ce cas, vise un morceau pas trop compliqué si tu démarres.

En fait, le top serait de pouvoir chanter cette chanson. Pourquoi ? Parce que, sinon, tu vas devoir réécouter le morceau en permanence pour bien l’appréhender, ce qui risque de te fatiguer à la longue.

En chantant, tu es tout à la fois : tu es l’instrument qui produit le morceau et tu joues sur le clavier pour chercher les notes correspondantes. Tu n’as pas besoin de très bien chanter : si cela te gêne, fais-le chez toi, en solo. 

Si vraiment, ce n’est pas possible, munis-toi d’un appareil pour écouter le morceau (téléphone, chaîne hifi, etc.). Quoi qu’il en soit, tu auras besoin d’une référence. C’est la première étape pour bien appréhender la mélodie.

2. Trouver la tonalité au piano

Alors, est-ce qu’il faut trouver absolument la première note ? Pas sûr. Il est possible que tu trouves plus facilement la 2e ou la 3e, surtout si tu débutes. Le principal est d’avoir une première accroche. 

De toute façon, tu auras besoin ensuite de ranger tes notes de la plus grave à la plus aigue. Vérifie que tu disposes bien de 7 notes. Le compte est bon ? Parfait, il te reste à trouver la gamme.

Te voilà prêt du but. Alors passe en revue tes notes et cherche la note finale, correspondant à ta note tonique. Maintenant, définis ta gamme, en mode majeure ou mineure. 

Regarde bien la vidéo : il y a une astuce très simple pour trouver le mode, même sans avoir appris le solfège !

3. Appliquer les accords de la gamme

Comment trouver les bons accords ? Là encore, il existe de bonnes astuces qui te mettront facilement sur la voie. À commencer par les fameux 4 accords magiques. Tu sais, ce sont les accords les plus répandus, notamment dans l’univers musical pop. 

Il suffit de les connaître : leurs combinaisons en suites d’accords sont vraiment magiques. Une fois que tu les connais, ton écoute musicale changera radicalement. Tu auras l’impression de percer le secret de nombreuses compositions de variétés.

Mais il y a encore plus fort, avec la tierce folle (rien que ça !) qui te permettra de repiquer n’importe quelle chanson en maîtrisant sa structure et son rythme. On t’en reparle plus tard : surprise !

4. Noter ou enregistrer à chaque avancée au piano

enregistrer chaque avancée au piano

Jouer au piano à l’oreille, c’est comme la méthode des petits pas. Tu vas tenter des choses, tu vas tatonner, et finalement trouver. Une fois que tu as mis le doigt (on va essayer d’arrêter les jeux de mots, promis 😊) sur une note qui sonne correctement, n’hésite pas à noter ta trouvaille.

Cela peut te paraître fastidieux, mais au contraire, ce sera un gain de temps pour la suite. Il n’y a rien de pire que de chercher un son que tu avais déjà trouvé. Ça peut passer aussi par de l’enregistrement si tu te sens plus à l’aise.

5. Rester focalisé sur l’objectif musical

Ça va mieux en le disant : tu t’apprêtes à faire un exercice qui demande de la concentration. Ton écoute musicale ne doit pas être perturbée par une autre forme de stimulation sonore, au risque de ne rien trouver du tout.

Pense à jouer au piano à l’oreille quand ton environnement s’y prête : les enfants sont absents, le chien dort, pas de bruit de casserole en cuisine ! Ton cerveau te remerciera. D’ailleurs, tu verras ton niveau d’attention à ta posture au piano : tu vas naturellement te pencher et tendre l’oreille vers ton clavier, comme si tu allais davantage trouver la solution ainsi !

6. Se challenger pour corser le jeu

Bien entendu, on ne va pas contredire les points précédents : calme et concentration une fois que tu t’y mets. Mais ce jeu va tellement t’habiter que tu risques d’y prendre goût, même dans ton quotidien.

Les petits challenges vont entraîner toujours plus d’occasions de reconnaître les notes à l’oreille. Les jeux d’écoute musicale sont de bonnes options pour cela. Par contre, ne reste pas bloqué. Si tu ne parviens pas du tout à jouer à l’oreille sur un morceau, eh bien soit tu en changes, soit tu cherches la solution dans les supports existants.

Ce qu’il faut retenir

Jouer au piano à l’oreille : voici une bonne façon d’appréhender l’instrument ! Pour récapituler, voici les points essentiels pour développer ton oreille relative en tant que musicien :

  1. Écouter ou chanter le morceau ;
  2. Trouver la tonalité au piano ;
  3. Appliquer les accords de la gamme ;
  4. Noter ou enregistrer chaque avancée ;
  5. Rester focalisé sur l’objectif musical ;
  6. Se challenger pour corser le jeu.

Besoin d’un coup de pouce pour te lancer et obtenir des résultats rapidement ? Le Challenge Repiquage au Piano est fait pour ça ! Découvre la méthode pas à pas pour jouer à l’oreille tes chansons préférées en 15 jours.

On relève le défi ensemble ? Inscris-toi en suivant le lien 😊.

À très bientôt,

L’équipe Impro Musique 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :