Comment débuter le piano à 60 ans et plus ?

Comment débuter le piano à 60 ans et plus ?

La vie active est ainsi faite : entre le travail et la vie de famille, il est difficile de trouver le temps pour s’adonner à une passion. Apprendre un instrument de musique nécessite du temps et de la fréquence : l’équation est souvent impossible pendant un certain temps. Et si tu exauçais ton rêve enfoui jusqu’à présent en démarrant de nouveau challenge ? Car débuter le piano à 60 ans et plus est possible. Tu fais même le bon choix, car jouer de la musique est recommandé pour les seniors : le tour de la question dans cet article. 

1 – Débuter le piano à 60 ans et plus : est-ce possible ?

Débuter le piano à 60 ans et plus : est-possible ?

Les stéréotypes répandus sur l’âge et l’apprentissage

Malheureusement, on a institutionnalisé un stéréotype qui perdure : il serait nécessaire de démarrer le Conservatoire au plus tôt pour devenir pianiste. Cette filière représente l’excellence, mais combien d’enfants ayant suivi cette voie sont devenus réellement virtuoses ?

Apprendre serait plus facile si l’on démarre durant l’enfance. Bonne nouvelle : la plasticité cérébrale, dont nous avons besoin pour stocker de nouvelles informations, est l’œuvre durant toute notre vie. 

En tant que senior, tu bénéficies de tout un panel d’expériences dans lequel ton cerveau puise pour développer ton intelligence. Par exemple, le simple fait d’écouter de la musique tout au long de sa vie est un atout de taille pour faire des connexions entre différentes mélodies et trouver des patterns communs.

Être senior, c’est quoi exactement ?

Le terme senior n’a pas de définition unique. Il renvoie à deux notions : être plus vieux, mais aussi être plus expérimenté. Donc, tout est relatif : c’est le contexte qui définit l’âge du senior.

Dans le monde du sport professionnel, un athlète est considéré comme senior aux alentours de 25 ans. Au travail, les seniors sont les employés de 45 ans et plus. Sur le plan des Politiques Publiques, un citoyen est senior à partir de 60-65 ans, selon l’âge légal de départ à la retraite. Il en est de même sur le plan médical, selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

L’âge du senior est également très subjectif : plus on est jeune, plus l’âge retenu pour définir le senior est précoce. D’après une étude de Bernard Ennuyer (sociologue français spécialiste des séniors), les moins de 25 ans estiment cet âge à 61 ans, alors qu’il est défini à 77 ans pour les plus de 65 ans.

Et pour la musique, je te rassure, il n’existe pas de critère d’âge pour les apprentis musiciens. En fait, on distingue les enfants et les adultes pour des raisons de choix méthodologique. Mais il n’y a pas d’adulte vieux : pas de discrimination par l’âge pour jouer de la musique !

Les avantages à démarrer le piano tardivement

Un apprentissage qui se produit sur le tard est avant tout un apprentissage choisi. Combien de bambins ont démarré le piano sur la base d’une volonté parentale ? Bien entendu, cela n’empêchera pas les enfants de prendre part à cet apprentissage si cela leur plaît. Mais en tant qu’adulte, on a le grand avantage d’investir notre temps et notre énergie dans notre loisir de cœur.

En tant qu’adulte, l’apprentissage du piano sera facilité par la connaissance de soi. Quel temps gagné lorsque l’on connaît ses qualités et ses défauts lors d’un nouvel apprentissage. Les adultes ont développé des capacités métacognitives, leur permettant de connaître la façon dont ils apprennent le mieux. Par exemple, tu sais si tu as une mémoire visuelle, ou plutôt auditive.

Enfin, tu penses que tu disposes d’une dextérité moindre pour débuter le piano à 60 ans ? Eh bien, tu as un avantage pour démarrer : ton développement physique est abouti. La taille de ta main est définie, ce qui te confère une plus grande aisance pour jouer des accords au piano.

2 – Pourquoi apprendre le piano en tant que senior ?

Pourquoi apprendre le piano en tant que senior ?

Le piano est l’instrument de musique le plus recommandé par les médecins pour les seniors. Ce n’est pas étonnant, tant sa pratique est complète. Mobilité des membres, mémorisation de morceaux, expression émotionnelle : tous les avantages de la pratique musicale, sans les contraintes.

Les bienfaits de l’apprentissage du piano sur la santé

La pratique du piano est un excellent moyen de prévention des signes de vieillissement. Le piano est également utilisé dans un cadre thérapeutique, pour maintenir ou recouvrer certaines aptitudes.

Sur le plan cognitif, la pratique du piano active de nombreuses compétences :

  • La coordination visuo-motrice ;
  • Les différents niveaux de mémoire (mémoire procédurale, mémoire de travail, etc.) ;
  • Les aptitudes psychomotrices ;
  • Le repérage dans l’espace, sur le clavier.

L’avancée en âge rime souvent avec perte d’audition. Bien entendu, il sera difficile de préserver totalement ses capacités sensorielles, mais savais-tu que notre perception dépend aussi de notre aptitude attentionnelle ? Le fait de jouer à l’oreille oriente notre attention vers le registre auditif. L’attention auditive participe donc à la qualité de l’audition.

Écouter de la musique procure un sentiment de bien-être. Avec la pratique du piano, c’est l’estime de soi qui est directement impactée. Atteindre ses objectifs après une succession d’exercices, jouer une chanson qui nous touche : voilà des petits bonheurs simples à portée de notes.

Et si le piano te permettait de renouer avec ton esprit créatif ? En tant qu’adulte, où sont nos temps de récréation, si ce n’est dans le jeu ? Qu’il soit sportif, musical ou social, nous avons tous besoin de ces parenthèses pour recharger les batteries et pour se sentir libérés des contraintes du quotidien. 

Le piano : un instrument pratique au quotidien

Le piano peut se pratiquer en solo : un grand avantage pour débuter au piano à 60 ans et plus. Si tu as un piano à la maison, tu peux tranquillement t’exercer chez toi, quand tu veux. Pas besoin de t’immerger dans une harmonie ou un cours aux allures scolaires dont tu ne veux plus, car tu as « passé l’âge » pour ce type de méthode. 

À lire aussi : Apprendre le piano seul : comment réussir ?

Par ailleurs, la maintenance technique du piano est minime, en comparaison à d’autres instruments. Une vérification annuelle de l’accordage est nécessaire, rien de plus. Pas de problème de mécanique qui n’en finissent pas : tu n’es pas là pour cela.

Au piano : tu ne pratiqueras pas dans la douleur. Les exercices pour développer la mobilité des doigts sont plus praxiques que physiques. Il n’y a rien de douloureux pour les mains, comme dans la pratique des instruments à corde. Au piano, tu as surtout besoin de créer des habitudes autour de gestes que tu connais déjà, afin de développer vitesse et dextérité. 

Quelle chance de pouvoir pratiquer un instrument aux styles musicaux aussi variés ! De la musique de chambre aux claves de bossa-nova, tout est possible au clavier. Voilà de quoi satisfaire tes envies musicales.

Enfin, la pratique du piano repose sur une base posturale douce et naturelle. Tu n’as pas besoin de porter l’instrument. La position assise permet de bien structurer la position du dos. Il n’y a donc rien à apprendre quant à la tenue de l’instrument : tu peux entrer dans le vif du sujet !

3 – Comment commencer le piano à 60 ans, 70 ans ?

Comment commencer le piano à 60, 70 ans ?

Dépasser ses freins psychologiques pour démarrer le piano

La plus grande contrainte pour débuter au piano à 60 ans : toi-même ! Pour devenir ton meilleur allié dans la pratique musicale, il est important que tu mettes le doigt sur tes doutes et tes peurs.

L’âge peut être un avantage pour apprendre, mais peut rapidement devenir un frein psychologique si l’on s’y attarde trop : tu as 60 ans, 70 ans, 80 ans ? Oublie-le pour te lancer.

Si ton âge est important pour toi, tu auras tendance à te comparer aux plus jeunes. Or ce n’est pas comparable. Tu es expérimenté dans la vie, mais tout est à construire au piano. Inutile de te comparer à un autre adulte qui pratique le piano depuis l’enfance.

Les seniors qui débutent le piano peuvent ressentir de la honte face à leur pratique musicale qui n’est pas encore au rendez-vous. Pour dépasser cela, tu peux te projeter dans quelques mois : tu n’en seras plus du tout au même point. Pense également à ton entourage. À ton avis que vont préférer tes enfants et petits-enfants : te voir devant la télé ou te voir rire suite à une jolie succession de fausses notes à ton piano ?

Préparer son projet musical au piano

Il n’y a pas d’âge pour être méthodique : apprendre le piano est un projet qui se prépare. Voici quelques questions à prendre en compte pour tracer le cadre de ta vie d’apprenti-pianiste :

  • Pourquoi je souhaite jouer au piano ;
  • Combien de temps puis-je allouer aux exercices quotidiens ;
  • Quel instrument me procurer pour commencer ;
  • Par quels moyens pédagogiques je souhaite apprendre ?

À lire aussi : Comment apprendre le piano ? 9 étapes pour démarrer sans stress

Prévoir une méthode d’apprentissage adaptée aux adultes débutants

À l’âge adulte, on a envie d’aller droit au but dans un nouvel apprentissage. Et cela tombe bien : il existe différentes méthodes pour apprendre à jouer des morceaux au piano avec juste ce qu’il faut en phases intermédiaires pour atteindre ton objectif. 
Il est possible que tu aies suivi une formation musicale plus jeune, ou que tu aies appris le solfège. Un conseil : grand débutant ou déjà avancé, mise sur une méthode pour les

débutants. Pour quelles raisons ? Un programme de formation correspond à une succession d’étapes. Si tu t’es arrêté en plein milieu du chemin, il vaut mieux reprendre le point de départ initial, au risque de perdre du temps pour savoir où te situer.

Les tutoriels sur Youtube ou les formations en ligne proposées par l’école Impro Musique peuvent te guider dans ta progression. Tu peux ainsi jouer ton premier morceau en 7 jours, en utilisant 3 vidéos pédagogiques pour construire la structure et comprendre facilement comment jouer :

  • Une note ;
  • Un intervalle ;
  • Un accord.

Si tu es grand débutant, tu seras bluffé par tes résultats et si tu connais déjà les bases : tu pourras renouer avec le piano en te faisant plaisir.

APPRENDRE LE PIANO EN 7 JOURS ??! (Cours Grand Débutant N° 1) :

Ce qu’il faut retenir 

Bonne nouvelle : si tu as 60 ans ou plus, tu as ou tu auras bientôt plus de temps pour toi. Autant en profiter pour faire en sorte que les instants entre parenthèses soient ta nouvelle norme de vie. 

Il n’y a pas de place réservée si tu montes dans le bus de la musique : tous les joueurs sont les bienvenus, quel que soit leur âge. Tu souhaites débuter le piano et tu as 60 ans ou plus ? Sache que tu fais le bon choix, car :

  • L’apprentissage du piano est accessible aux seniors ;
  • De nombreux bienfaits sont reconnus à la pratique du piano ;
  • Des méthodes pour apprendre le piano sont accessibles aux adultes débutants.

Tu n’as maintenant plus d’excuses : ton clavier t’attend pour entrer dans la matière. Et si tu as besoin d’être épaulé, notre équipe t’a concocté une approche destinée aux débutants : voici ton premier cours de piano offert pour apprendre sans complexe.

À très vite,

L’équipe Impro Musique

3 réponses à “Comment débuter le piano à 60 ans et plus ?”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :