Apprendre le piano seul : comment réussir ?

Apprendre le piano seul : comment réussir ?

Accéder à la pratique d’un instrument en parfait autodidacte : est-ce un mythe ou une réalité ? De nombreuses raisons peuvent nous inciter à faire ce choix. La pédagogie musicale s’est mise au diapason du Web : les ressources sont nombreuses. Comment réussir à apprendre le piano seul ? Le tour complet de la question dans cet article.

1 – Apprendre le piano : est-ce difficile ?

Apprendre le piano : est-ce difficile ?

L’apprentissage du piano fait souvent très envie. Or, nombreux sont ceux qui reculent devant la porte du professeur de musique. Cela peut paraître une montagne, mais tout est question du niveau à gravir.

Tout dépend de l’objectif : définir son but à atteindre au piano

Apprendre le piano : qu’est-ce que cela veut dire exactement ? Pas grand-chose en soi. La bonne question à te poser (oui, parce qu’on va se tutoyer, si tu veux bien) va plutôt être celle-ci : quel est ton but ? Ou plutôt, que va te permettre l’apprentissage du piano ?

En fait, c’est bien ton objectif qui va t’aider à définir par la suite la meilleure façon d’apprendre pour toi. Que souhaites-tu faire de tes 10 doigts sur le clavier ? Certains ont pour finalité de devenir virtuose et aspirent à une carrière de concertiste. 

D’autres souhaitent jouer les chansons qu’ils aiment, faire un bœuf entre copains quand l’occasion se présente. Avoue que ce n’est pas la même chose et qu’à chaque objectif correspond une méthode, un moyen bien ciblé pour réussir. 

Les principales difficultés au piano

On a tous été éblouis devant l’aisance d’un pianiste professionnel. Comme pour n’importe quelle discipline, on imagine les heures de travail, l’abnégation pour maîtriser la technique. En tout cas, c’est ainsi que nous sommes forgés, selon l’approche musicale académique. Quelles sont les difficultés pour apprendre le piano seul ?

Le solfège

À moins de vivre dans une famille de mélomanes, le premier lieu d’apprentissage musical est l’école. Généralement, tu as joué de la flûte, tu as chanté aussi. Le prof dessinait au tableau des ronds noirs, blancs, auxquels tu ne comprenais pas grand-chose : tout cela formant la théorie musicale.

Quel enfer, pas vrai ? Et ce n’est qu’un balbutiement de ce qui t’attendait si tu as fréquenté le Conservatoire de Musique par la suite. Alors, oui : bien souvent, solfège rime avec mauvais souvenir, incompréhension. 

Il semble pourtant que ces petits signes nébuleux écrits sur une partition soient nécessaires pour accéder au Graal de la pratique instrumentale. Vraiment ? Oui et non. Oui, parce qu’il est important que tu comprennes le sens de la musique que tu vas produire, même pour apprendre le piano seul.

Et non, car en réalité, il existe différentes techniques pour coder la musique, sans passer des heures à apprendre à lire des notes. Là encore, tout dépend de ce que tu veux faire. Pour jouer une sonate, tu auras probablement besoin d’une partition (même si tu as une bonne mémoire). Mais si tu as envie d’improviser au piano pour t’amuser avec tes enfants : la méthode pour comprendre les sons sera différente.

La rythmique

Mélodie et rythme vont de pair en pratique musicale. Pour apprendre à jouer au piano seul, il te faudra comprendre le temps. Au-delà de connaître les noires, les blanches et les croches, il s’agit d’appréhender leur correspondance. 

Avec une bonne perception du rythme, tu retomberas toujours dans le bon temps, même si ton esprit s’évade dans l’improvisation : c’est un atout précieux. On apprend souvent la rythmique en chantant, ou en frappant dans ses mains. Mais tu peux également utiliser ton corps en tapant les temps avec tes pieds, ou en frappant (doucement) ta poitrine : c’est plus ludique et ça met le corps en mouvement.

La coordination main-oeil ou main-main au piano

En parlant du corps justement : deux aspects sont essentiels pour apprendre le piano. Jouer au clavier requiert de différencier en pratique ses deux mains afin de leur faire jouer des sons différents.

La coordination visuo-manuelle est également importante. Jouer des deux mains et lire une partition ne représente pas une partie de plaisir pour certains. Et là, c’est tout à fait injuste, mais c’est ainsi : cela demande plus ou moins de travail en fonction des prédispositions de chacun. Il existe différents exercices pour différencier ses mains dans le jeu.

2 – Est-ce possible d’apprendre le piano seul ?

Est-ce possible d'apprendre le piano seul ?

Se mettre derrière un clavier pour frapper des touches n’a rien d’anodin. Cela demande tout de même un minimum de technique, même si elle peut s’avérer bien différente des approches classiques en musique.

Apprendre le piano seul revient à ne pas avoir de lien pédagogique pour un instrument de musique aux caractéristiques techniques importantes. Est-il possible d’apprendre à jouer au piano seul ? Et surtout, quelles sont les raisons qui mènent une personne à vouloir apprendre le piano en solo ?

L’aspect financier : les leçons de piano ont un coût

C’est un frein légitime pour les personnes souhaitant apprendre le piano seuls : le coût d’un cours de piano avec un professeur certifié peut être important. L’offre est extrêmement variée, allant de 45 € à 200 € de l’heure. 

Comment s’y retrouver ? À cela s’ajoute la question de la durée pour apprendre le piano. Il est difficile de savoir à l’avance le nombre de leçons nécessaires pour jouer nos premiers airs.

Le manque de confiance en soi : ne pas oser faire la démarche

La piano pâtit d’une image élitiste, et c’est en partie dû à l’histoire de la Musique en Occident. Les plus grands compositeurs, ayant créé les chefs d’œuvres de la musique classique, sont initialement des pianistes : Beethoven, Mozart, Bach, etc.

Par ailleurs, la pédagogie musicale dans les pays occidentaux se focalise peu sur le registre émotionnel. Ou du moins, l’émotion est accessible à la condition d’une maîtrise technique sans faille.

Notre histoire nous a façonné ainsi et face à cela, nombreuses sont les personnes qui ont pu se sentir écartées du système. En réaction : pourquoi ne pas apprendre dans son coin ? En évitant ainsi la visée d’excellence.

La vitesse d’apprentissage : jouer au piano rapidement

Certains optent pour l’apprentissage du piano seul pour accéder plus rapidement à des résultats. Au lieu de passer par les grandes étapes de la formation musicale, les musiciens en herbe, qui ont des objectifs bien définis, mettent en œuvre les moyens pour avoir des résultats. C’est le cas notamment des personnes désireuses d’apprendre des chansons simples et efficaces, pour se faire plaisir.

La question de l’âge : apprendre le piano quand on est adulte

Il n’est pas aisé de reprendre la voie de l’apprentissage de type scolaire lorsque l’on est adulte. Parfois, les mauvais souvenirs reviennent à la surface et bloquent la progression. On peut aussi se sentir moins habile, avec des doigts moins souples qu’auparavant. Dans ce cas, le fait de s’exercer seul peut être une solution, pour y aller à son rythme, sans se sentir à la traîne. Car rappelons-le : il n’y a pas d’âge pour apprendre le piano !

3 – Les 3 conseils pour apprendre le piano seul 

les 3 conseils pour apprendre le piano seul

Apprendre le piano seul peut être difficile, mais c’est une quête possible. On peut tout à fait s’épanouir en apprenant à jouer chez soi, à condition de suivre ces 3 conseils essentiels. Alors, n’abandonne pas ton projet et applique bien ces principes au quotidien.

Recueillir des avis et des ressources fiables pour se lancer

Apprendre seul ne rime pas nécessairement avec solitude. Tu auras besoin d’échanger avec d’autres et de recueillir des avis, à différentes étapes de ton parcours musical. En tant que débutant, tu te poses des questions sur le choix de ton matériel. Tu peux te rendre sur des forums pour obtenir des avis, mais ne fais pas l’impasse sur les conseils d’experts qui te feront gagner un temps précieux. N’hésite pas à te rapprocher des magasins de musique locaux.

Il en est de même pour les contenus musicaux. Tu peux accéder à de nombreuses partitions gratuites en ligne. Mais attention : ces ressources comportent souvent des erreurs de transcription concernant les notes, les doigtés, ou les mesures (ou tout à la fois). 

Développer sa pédagogie et l’appliquer au piano

Choisir d’apprendre le piano seul, c’est miser sur ses talents pédagogiques, appliqués à soi-même. Une belle aventure si elle est bien préparée. Il est pertinent d’établir une sorte de programme, en fonction de son objectif. Veille à ne pas viser trop haut afin d’éviter le découragement. On parle souvent de discipline pour apprendre un instrument : je lui préfère le terme d’habitude. Quelle routine vas-tu installer au quotidien pour progresser ?

Respecter son rythme d’apprentissage au piano

Que ce soit pour travailler les gammes, les accords, la vitesse d’exécution : ce sont les méthodes simples qui priment. Si tu as vu sur le Web un exercice qui a l’air génial, mais que tu as du mal à reproduire : oublie-le. Soit c’est trop tôt, soit c’est trop dur. Donc ne t’y attarde pas et trouve une alternative intermédiaire dans un premier temps.

4 – Comment apprendre à jouer au piano tout seul ?

Comment apprendre à jouer au piano tout seul ?

Il existe 1001 ressources pour te permettre d’apprendre le piano seul. Comment s’y retrouver parmi ce dédale de solutions. D’ailleurs, toutes les propositions sont-elles des solutions ? C’est à toi d’expérimenter. On peut distinguer 3 catégories de ressources pour t’accompagner.

Les méthodes en livres pour jouer du piano

Tu t’es rendu à la boutique d’instruments de musique et tu t’es laissé tenter par une méthode pas-à-pas pour apprendre le piano facilement. Méthode conçue par un artiste de renom, qui plus est. 

Ce type de support pédagogique peut être rassurant : on n’est pas loin des méthodes classiques. Cependant, il faut parfois être très aguerri pour déchiffrer ce type de document, d’autant plus qu’il n’y a aucune autre ressource associée.

Apprendre le piano avec des tutos

L’apprentissage du piano n’échappe pas à l’ère du tout digital, et tu peux trouver de nombreux tutoriels, sur Youtube notamment. Ces vidéos correspondent souvent à des formats courts et orientés sur une question ou un morceau en particulier. 

Tu y trouves également de nombreuses astuces te permettant de te forger ton identité de pianiste. C’est pertinent pour passer un cap particulier ou pour travailler un morceau. En revanche, il y a peu de feedbacks, si ce n’est dans les insertions de commentaires.

Développer la pratique du piano à l’aide d’un site internet

Différents sites internet proposent des cours en ligne. L’offre est très variable. Dans le format le plus impersonnel, on trouve les plateformes de mise en lien entre professeurs et élèves.

D’autres sites proposent un concept plus abouti (plus humain aussi), et se présentent comme de véritables écoles de musique.

Découvre en vidéo la vie en école de musique 2.0 :

L’ école Impro Musique accueille des apprentis musiciens adultes, selon un format pédagogique pensé comme celui d’un centre de formation.

Mais ici : rien de rébarbatif. L’école s’adresse aux joueurs de piano souhaitant s’amuser, au point d’oser l’improvisation musicale. Disposer d’une logique de progression, tout en étant chez soi : ce sont les avantages de la pédagogie, sans ses inconvénients.

Tu as envie de rencontrer d’autres musiciens ? L’école Impro Musique met au coeur de son approche les échanges entre les musiciens, autour de sa communauté sur les réseaux sociaux.

Pour rompre la solitude de la pratique musicale à domicile, l’école de musique en e-learning est un bon média. Et si le coeur t’en dit, il y a aussi des rencontres musicales ponctuelles dans l’année !

Apprendre le piano avec une école de musique en ligne

Rencontres Impro Musique à Genève en 2021

Ce qu’il faut savoir

Apprendre le piano seul est possible, à condition de se poser les bonnes questions pour progresser en toute quiétude. Voici ce qu’il faut retenir pour réussir :

  • bien définir son objectif avant de se lancer, pour éviter l’abandon rapide ;
  • comprendre ce qui te motive à apprendre le piano seul ;
  • éviter les erreurs du débutant qui apprend en solo ;
  • choisir la méthode qui te convient et qui te motive.

Il y a souvent une quête de liberté dans l’idée d’apprendre le piano en autodidacte, mais cela ne doit pas t’empêcher de t’entourer ni d’échanger pour prendre ton envol.

Et en parlant de liberté : si tu souhaites de détacher de tes partitions une bonne fois pour toutes, voici une vidéo qui devrait te plaire !

À très bientôt,

L’équipe d’Impro Musique

3 réponses à “Apprendre le piano seul : comment réussir ?”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :